19h30 Médias : l’armée israélienne revendique des avancées d’envergures à Gaza

Depuis deux semaines, l’armée israélienne a lancé une opération terrestre de grande envergure au sein de la bande de Gaza afin d’anéantir le Hamas, après avoir agi jusque-là essentiellement par les airs. Une avancée très importante a eu lieu ces dernières heures selon Tsahal, rapidement mise en avant via des images où on aperçoit l’armée israélienne prendre possession du parlement du Hamas. Elle met également en avant des images montrant l’utilisation des hôpitaux de Gaza par le groupe terroriste comme base militaire. Le porte-parole de l’armée s’est même rendu sur place, dans le sous-sol d’un hôpital de la ville, où des otages israéliens auraient été détenus sur place. Des hôpitaux qui se trouvent dans un état catastrophique, alors qu’une vingtaine d’entre eux ne sont plus opérationnels. Des images reprises par la presse internationale. Au sein de l’hôpital d’Al Shifa, certaines images sont difficilement supportables, comme celles de bébés privés de couveuses. 650 patients, 500 membres du personnel, ainsi que 2500 réfugiés se trouveraient actuellement à l’intérieur de cet hôpital selon le directeur. Après la marche contre l’antisémitisme qui s’est déroulée dans la paix et dans l’unité ce dimanche à Paris, réunissant plus de 100 000 personnes, les tensions semblent être quelque peu reparties sur certains plateaux de télévision. Et notamment sur Cnews, où l’on pointe du doigt la proportion de musulmans présents lors de ce rassemblement, et ce alors que le recteur de la grande mosquée de Paris n’a pas pris part à cette marche. Le Grand rabbin de France a lui refusé d’entrer dans cette polémique. Ce matin, c’est Abdelali Mamoun qui a pourtant fait polémique face à Apolline de Malherbe sur RMC. Gérald Darmanin a rapidement réagi en évoquant des « insinuations très choquantes » de la part de cet imam. Des propos à contre-courant de ceux du recteur de la Grande mosquée de Paris qui a lui-même publié un communiqué à charge contre les propos de son imam. Ce matin, Gérard Darmanin paraissait lui presque affecté par la crise que traverse La France Insoumise actuellement. Raquel Garrido, sanctionnée elle par le parti d’extrême-gauche n’a pas pour autant changé ses positions. Clémentine Autain pourrait, elle, prochainement la suivre.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
10m

Quotidien

À suivre