19h30 Médias : le retour inattendu de David Cameron au sein du gouvernement britannique

Ce lundi, le Premier ministre britannique, Rishi Sunak a remanié son gouvernement, et ce après avoir poussé vers la sortie sa ministre de l’Interieur, particulièrement controversée. Mais il a surtout annoncé un retour fracassant, celui de son prédécesseur, David Cameron, en tant que ministre des Affaires étrangères. L’annonce du remaniement tôt le matin a pris tout le monde de court, et notamment les journalistes, qui se sont rués en nombre devant le fameux 10 Downing Street. Ils ont alors tenté de décrocher quelques mots des ministres passant devant eux, sans succès. Et lorsque David Cameron sort à son tour d’une voiture, c’est la stupéfaction sur le terrain et sur les plateaux de télévision. Les journaux britanniques ont évidemment fait leur Une sur celui qui avait, sept ans auparavant, démissionné de son poste, à la tête du Royaume-Uni, après avoir échoué à le maintenir au sein de l’Union européenne. L’homme politique de 57 ans assume son passé et compte le mettre à profit, malgré quelques réticences au sein même de son camp. Rishi Sunak est lui à la recherche d’un second souffle pour redorer l’image des conservateurs. En Argentine, le candidat libertaire d’extrême-droite, Javier Milei fait face au ministre de l’Economie actuelle du pays dans la course à la tête de l’Etat. Depuis plusieurs semaines, Javier Milei met en scène son côté particulièrement fantasque et provocateur à la télévision ou dans des meetings. Ces derniers jours, les médias argentins s’interrogent sur la santé mentale du candidat à la présidentielle, et son équilibre émotionnel, alors qu’il se retrouve souvent à la limite de la violence. L’actuel député argentin a encore fait parler de lui lors d’une interview, demandant à ce que des supposés chuchotements derrière la caméra cessent. Les psychologues se succèdent sur les plateaux de télévision afin de tenter de dresser le portrait de l’ancien économiste. Certains sondages le donnent malgré tout toujours gagnant, et même ses alliés politiques commencent à s’inquiéter de la situation entourant celui qui communique avec son chien décédé par l’intermédiaire d’un medium. Autre fait étonnant, les fans de Taylor Swift, qui se nomment les « Swifties » appellent massivement à ne pas voter pour Javier Milei, alors que la star de la pop était de passage sur scène en Argentine. Depuis deux semaines, le chef d’Etat israélien, Benyamin Netanyahou se retrouve sur toutes les chaînes américaines. Le Premier ministre de l’Etat hébreu multiplie les interviews, mettant en avant le soutien sans faille américain et celui de Joe Biden autour du conflit israélo-palestinien, n’hésitant pas à passer la brosse à reluire sur l’actuel président des Etats-Unis, le considérant même comme un ami. Une stratégie mise en place alors que Benyamin Netanyahou sait que l’opinion des jeunes américains est majoritairement en faveur de la Palestine. L'homme politique a conforté sa position et les attaques contre Gaza en faisant le parallèle avec les attaques d’Al-Qaida outre-Atlantique sur le World Trade Center. Il explique également que l’armée israélienne agit selon le droit international, qualifiant le Hamas de « nouveaux nazis ».
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
12m

Quotidien

À suivre