19h30 Médias : l’inquiétude autour de la montée de la violence de groupes d’ultradroite

Ce mardi après-midi, une minute de silence a été observée dans les rangs de l’Assemblée nationale en mémoire de Thomas, jeune adolescent mort dans une rixe mortelle lors d’un bal dans la Drôme. Une affaire qui génère depuis désormais 10 jours une intense bataille de récits. Le premier d’entre eux serait une expédition punitive de jeunes de banlieue dans une fête de village, le second tournerait autour d’une bagarre mais sans préméditation derrière. Un récit que défendent les accusés et le seul que le journaliste Patrick Cohen a également pris en compte en se penchant sur les faits. Olivier Véran, en déplacement lundi à Crépol, évoque lui la thèse de l’expédition punitive, et ce malgré les avancées de l’enquête qui laissent planer un doute. Le porte-parole du gouvernement qui a tenté de faire du Sarkozy. Pendant ce temps-là, l’ultradroite multiplie les actions violentes en écho à ce tragique évènement. Des dizaines de jeunes cagoulés ont défilé à Lyon avec une banderole sur laquelle on pouvait lire : « L’immigration tue ». Nombre de membres de l’ultradroite dans l’hexagone sont fichés S et les services de renseignement seraient particulièrement inquiets sur la suite des évènements. Ce lundi soir, six militants ont été interpellés à Romans-sur-Isère et condamnés à des peines de six à dix mois fermes. Gérard Darmanin a lui annoncé la dissolution de certains groupuscules d’ultradroite, mais plusieurs partis semblent avoir bien du mal à condamner les actions violentes de l’ultradroite. Empêtrée dans des polémiques depuis désormais un mois et notamment le fameux « Tahitigate », Anne Hidalgo, est devenue la cible numéro 1 du gouvernement, notamment depuis son interview la semaine dernière sur le plateau de Quotidien. La maire de Paris a semblé remettre les responsabilités des retards autour de la préparation des Jeux Olympiques de Paris 2024 sur le dos du gouvernement. Dimanche, le ministre des Transports Clément Beaune n’a pas fait dans la dentelle en réponse, de même pour la ministre des Sports. Valérie Pécresse, a elle choisi de ne faire aucune allusion à Anne Hidalgo. La maire de Paris allume depuis plusieurs jours de véritables contre-feux médiatiques afin de tenter de faire oublier ses déboires. Plusieurs journaux évoquent une ambiance de fin de règne. Les prochaines élections sont prévues pour 2026. Au Moyen-Orient, la trêve initiale qui devait prendre fin ce mardi matin a finalement été prolongée de deux jours entre Israël et le Hamas. Et ce afin de permettre la libération d’otages supplémentaires. 11 nouveaux otages ont été libérés ce lundi soir en échange de 33 prisonniers palestiniens détenus au sein de prisons israéliennes. Huit mineurs font partie des personnes libérées et tous possèdent une double nationalité. Parmi eux, trois Français. Emmanuel Macron s’est dit extrêmement heureux, alors que le gouvernement reste lui plus mesuré, étant donné que le père de deux de ces enfants franco-israéliens est lui toujours retenu. Le Hamas semble une nouvelle fois se donner du mal pour mettre en scène la libération des otages, aux petits soins avec les personnes libérées. La plupart sont physiquement et psychologiquement affaiblis. 10 nouveaux otages et 30 prisonniers devraient ce mardi soir être libérés.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
13m

Quotidien

À suivre