19h30 Médias : Omicron s’invitera-t-il à Noël ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) alerte sur la progression fulgurante du dernier-né des variants Covid : Omicron. En France, impossible de savoir à quel niveau Omicron circule parmi la population. Pour essayer de se faire une idée, on peut en revanche regarder comment la situation évolue chez nos voisins. Au Royaume-Uni, Omicron est en passe de devenir majoritaire dans le pays, tandis qu’aux Pays-Bas, malgré une baisse des cas, le Premier ministre a décidé d’avancer les vacances scolaires. Si on est aujourd’hui convaincu que le variant Omicron va déferler sur l’Europe, va-t-il pour autant remplir les hôpitaux ? D’après les premières indications venants d’Afrique du sud, « le variant Omicron résiste davantage aux vaccins mais se montrerait moins sévère ». De quoi nous laisser un peu d’espoir. De nouveaux témoignages accusent une nouvelle fois Patrick Poivre d’Arvor d’agressions et de viols. Cette fois encore, c’est au magazine Libération qu’on doit le récit de ses trois nouveaux témoignages. Celui de Laure Eude, qui raconte un viol en 1985 au Festival de Cannes, celui d’Isabelle qui témoigne d’une agression sexuelle en 2013 et celui d’Amandine Cornette de Saint Cyr qui parle d’une « relation sexuelle non souhaitée », en 2009. Pour la première fois, les faits rapportés ne sont pas prescrits, ce qui pourrait ouvrir une nouvelle action en justice. En rejetant en bloc la proposition de primaire d’Anne Hidalgo, Yannick Jadot a pris un risque : celui de passer pour un diviseur, alors qu’un sondage montre que 73% des sympathisants de gauche y sont favorables. Chez les Verts, 700 citoyens et élus écolos, dont le porte-parole du parti, ont signé dès la semaine dernière une tribune pour appeler Yannick Jadot à rejoindre la primaire. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls : Christiane Taubira prépare elle aussi une lettre pour appeler à l’union de la gauche. L’ancienne Garde des Sceaux travaille en coulisses une sortie médiatique avant la fin de l’année. Aucune campagne présidentielle n’échappe au sujet de l’audiovisuel public. En 2021, certains ont des idées très arrêtées sur le sujet : le RN veut supprimer la redevance télé et privatiser l’audiovisuel public au nom du pouvoir d’achat. Surtout, on veut rendre un service public considéré « trop à gauche » plus « droite-compatible ». Dans les faits, supprimer la redevance télé revient à s’asseoir sur plus de 3 milliards d’euros par an, soit 83% du budget de l’audiovisuel public. Il faut donc, soit privatiser – comme le propose Éric Zemmour – soit trouver un nouvel endroit où récolter 3 milliards.

10m
Dispo + 30jQuotidien
Quotidien

Vidéos similaires

5m
EXTRACT - Mercredi 15/12/21 - 21:04Alison Wheeler : les prévisions Bobo Futé pour NoëlQuotidien
12m
13m
EXTRACT - Mercredi 26/01/22 - 19:3019h30 Médias – Maltraitance des seniors : le scandale OrpeaQuotidien
12m
EXTRACT - Lundi 17/01/22 - 19:3019h30 Médias – Covid : bientôt le retour des beaux jours ?Quotidien
11m
EXTRACT - Lundi 10/01/22 - 19:3019h30 Médias – Omicron : le pic est procheQuotidien
10m
10m
EXTRACT - Mercredi 17/11/21 - 19:3019h30 Médias : le Covid est vraiment de retour, la preuveQuotidien
12m