2022, c’est déjà demain : Emmanuel Macron joue la carte sécuritaire pour court-circuiter la droite

J-350 avant le premier tour de l’élection présidentielle et tout le monde est dans les starting-blocks, surtout Nicolas Dupont-Aignan. La socialiste Anne Hidalgo a trouvé la parade pour ne pas répondre à LA question sur sa possible candidature et elle n’est pas la seule : Rachida Dati aussi sait jouer sur les mots. Quant à la belle image de l’union de la gauche, elle n’aura pas tenue une semaine. Dans ces temps moroses, à chacun sa formule pour nous faire rêver, surtout quand il s’agit de futurs candidats à l’élection présidentielle. Jean-Luc Mélenchon est « la lumière au bout du tunnel », tandis que Xavier Bertrand est « l’espoir » alors que Yannick Jadot est « l’espérance ». Il faut dire qu’en 2022, entre la crise du Covid, les gilets jaunes, la crise économique et psychologique, il va falloir redoubler d’arguments pour espérer susciter l’espoir chez les électeurs. Donner espoir, c’est un peu le leitmotiv de tous les candidats au poste suprême, sauf que ça ne suffit pas toujours. Pour 2022, l’une des préoccupations majeures des Français sera la santé. Problème : c’est précisément sur ce sujet que les opposants à Emmanuel Macron ont décidé de l’attaquer. À un an du premier tour, le chef de l’État a donc décidé de contre-attaquer cette semaine en multipliant les déplacements et les prises de paroles sur la question.

11m
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

6m
EXTRACT - Vendredi 23/04/21 - 19:48Flash Mode : la famille Gucci descend les acteurs de "House of Gucci"Quotidien
5m00
EXTRACT - Dimanche 10/10/21 - 20:17Partie de campagne, épisode 3 : comment s’imposer comme candidat ?Le Journal du week-end
10m
EXTRACT - Mercredi 15/09/21 - 19:3019h30 Médias : Emmanuel Macron, l’hyperactifQuotidien
12m