20h15 Express : "Je vais continuer ma lutte pour la victoire", Denis déterminé à rester en Ukraine

Les bombardements ne cessent de détruire l’Ukraine. Depuis 23 jours, les vies et projets des Ukrainiens ont été pulvérisés. Ce vendredi 18 mars, dans 20h15 Express, Paul Gasnier s’intéresse à ceux qui sont restés pour participer à l’effort de guerre, comme Denis. Depuis le début de l’invasion, ce professeur de 41 ans fait la navette entre l’Ouest et la capitale, Kiev, pour livrer des produits de première nécessité, des médicaments et de la nourriture aux habitants. Comme lui, de nombreux hommes et femmes assurent la logistique à l’arrière pour résister aux Russes. Depuis le début de la guerre en Ukraine, trois millions d’Ukrainiens ont fui leur pays. Le début d’une crise de réfugiés inédite en Europe. À Madyka, à la frontière entre l’Ukraine et la Pologne, Azzeddine Ahmed-Chaouch et Baptiste Bril ont rencontré certains des 20 000 réfugiés qui arrivent, chaque jour, à ce poste. Les bénévoles affluent pour leur venir en aide. En France aussi, la solidarité s’organise pour accueillir des réfugiés ukrainiens. Jérôme et Anaïs, vendéens, ont décidé d’accueillir Maria. Cette institutrice de 30 ans et Sacha, son fils de deux ans et demi, ont quitté la ville de Lvivi, à l’ouest de l’Ukraine, pour échapper à l’invasion russe. Son mari est, lui, resté dans le pays.

11m
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

9m