20h15 Express - Présidentielle 2022 : il faut "dé-Parisianiser" Anne Hidalgo

Alors que le procès des attentats du 13 novembre 2015 se poursuit, un autre procès très médiatique s’est ouvert cette semaine à Paris. Depuis lundi, l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron Alexandre Benalla comparaît devant le tribunal de grande instance de Paris. Il devra notamment s’expliquer sur les faits de violence place de la Contrescarpe et au Jardin des plantes en marge des défilés du 1er mai 2018 et sur l’usage illégal de passeports diplomatiques. Azzeddine Ahmed-Chaouch suit le procès d’Alexandre Benalla pour Quotidien. En 2018, alors que la France vient de remporter la Coupe du monde de football, le trophée disparaît mystérieusement pendant plusieurs jours. A l’époque, Quotidien et Le Monde avaient révélé, PV de police à l’appui, qu’Alexandre Benalla l’avait subtilisé pour le montrer à ses proches. L’ancien conseiller du président a toujours nié les faits et, de fait, aucune photo d’Alexandre Benalla avec la Coupe du monde n’était jamais sortie. Jusqu’à aujourd’hui. Fin du (faux) suspens : Anne Hidalgo a officiellement annoncé sa candidature à l’élection présidentielle ce week-end. Elle rejoint donc la déjà très longue liste des candidats de gauche composée de Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Jean-Luc Mélenchon, Fabien Roussel, Arnaud Montebourg et du futur vainqueur de la primaire écolo. Avant de convaincre les électeurs, Anne Hidalgo le sait bien, elle doit estomper son premier handicap : son image trop « parisienne ». Pour s’en défaire, la maire de la capitale n’avait rien laissé au hasard pour son annonce de campagne, ni le lieu, ni les invités. Sophie Dupont, Pierre Caillé et Manu Ponty étaient sur place, à Rouen. Si la rentrée politique écrase l’actu, un drame continue de se dérouler, chaque jour, en Méditerranée. Depuis le début de l’année, plus de 900 personnes sont mortes noyées en tentant de rallier les côtes européennes, deux fois plus que l’année passée. Notre journaliste Abda Sall a pu embarquer à bord de l’Océan Viking, un bateau loué par l’ONG SOS Méditerranée et l’un des rares à venir en aide aux réfugiés en pleine mer. Quelles seraient les trois premières mesures d’Akhenaton s’il était élu président ? On lui a posé la question.

15m
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

11m
31m
REPLAY - Jeudi 06/09/18 - 19:20Quotidien, première partie du 6 septembre 2018Quotidien
28m
REPLAY - Mercredi 04/09/19 - 19:20Quotidien, première partie du 4 septembre 2019Quotidien
16m
11m
EXTRACT - Mercredi 06/10/21 - 20:1520h15 Express : les politiques bichonnent les éleveursQuotidien