20h15 Express – "Vous m’avez blessée" : Arnaud Montebourg interpellé au Salon du Made in France

Après le Salon de l’élevage, le Congrès des pompiers et le Salon MILIPOL, le nouveau rendez-vous incontournables pour candidats en campagne, c’est au Salon du Made in France. Chaque année, les politiques adorent venir y faire un tour, mais c’est un passage obligé en cas de campagne présidentielle. Les premiers candidats arpenteront les allées du salon dès ce vendredi, mais Sophie Dupont, Baptiste Bril et Thibault Dautrevaux ont voulu aller voir dès aujourd’hui à quoi s’attendre et ils y ont retrouvé Arnaud Montebourg, sur son stand de miel « Bleu, Blanc, Ruche ». Qui a dit cette semaine « Je n’ai pas peur des mots, s’il faut parler de grand remplacement, je parle de grand remplacement » ou encore « Je veux un Guantanamo à la française » ? On croirait du Zemmour dans le texte, mais ces phrases ont été prononcées par un autre Éric : Éric Ciotti. Donné avant-dernier dans les sondages pour le Congrès des Républicains, le député des Alpes-Maritimes joue la carte de la provocation et de la droite décomplexée pour s’imposer. Mercredi soir, Eric Ciotti était le premier à passer le grand oral du mouvement des jeunes Républicains. Valentine Watrin, Pierre Caillé et Baptiste Gondouin étaient sur place. Depuis trois mois, la Biélorussie utilise des êtres humains pour se venger des sanctions de l’Union européenne. Le régime biélorusse a autorisé des milliers de migrants venus de Syrie et d’Irak à entrer sur son territoire pour ensuite les acheminer à la frontière polonaise et leur faire rejoindre l’Union européenne. Problème : la Pologne leur refuse l’entrée et la Biélorussie refuse de les laisser rebrousser chemin. Entre 3000 et 4000 personnes, bloquées à la frontière, tentent de survivre dans la forêt dans des conditions déplorables.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
10m

Quotidien

À suivre