Affaire Nicolas Hulot : "J’aimerai qu’Emmanuel Macron s’excuse", Jean-Michel Aphatie charge le gouvernement

En 2018, lorsque le magazine Ebdo publie la première enquête mettant en cause Nicolas Hulot pour des faits de viol, le gouvernement fait bloc derrière le ministre de l’Écologie. Interrogé juste après les révélations du magazine, Emmanuel Macron dira que les accusations à l’encontre de Nicolas Hulot le laisse « de marbre ». Le dimanche suivant, la Secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, signe une tribune dans le JDD assurant que Nicolas Hulot est « type bien ». « C’est une faute », estime Jean-Michel Aphatie interrogé sur notre plateau. Marlène Schiappa, « en février 2018, a cédé à l’opportunisme politique », charge-t-il. Quant à Emmanuel Macron qui se dit « de marbre », Jean-Michel Aphatie estime que lorsqu’il y « le mot ‘viol’, on ne peut pas être « de marbre (…) On doit montrer de l’humanité ». « J’aimerais qu’Emmanuel Macron s’excuse », dit-il encore.

3m39
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

2m19
19m
EXTRACT - Vendredi 26/11/21 - 20:40Invité : Jean-Michel Aphatie réagit à l’affaire Nicolas HulotQuotidien
1m01
2m03
EXTRACT - Lundi 04/07/22 - 19:59Remaniement : ce qu'il faut retenir du nouveau gouvernement BorneJournal de 20 heures
14m
28m
REPLAY - Mardi 11/01/22 - 19:27Quotidien, première partie du 11 janvier 2022Quotidien