Chaouch Express: ambiance tendue à Sarcelles après le départ de "la femme de trop"

Le monde à l’envers. A Sarcelles, l’opposition a fait annuler l’élection de quatorze adjoints et adjointes du maire pour cause de… trop de femmes élues. En effet, huit des élues étaient des femmes, contre 6 hommes, ce qui enfreignait la loi sur la parité en politique. Azzeddine Ahmed-Chaouch avait rencontré le maire et certains élus et avait pu discuter avec le député LREM à l’origine de la plainte. L’affaire est donc passée devant le tribunal et une femme, Marie-Annick Dupré, a été éjectée de son poste d’adjointe. Azzeddine Ahmed-Chaouch l’a rencontré.