Chaouch Express: Raphaël Glucksmann, candidat malaimé du PS

Raphaël Glucksmann est officiellement la tête de liste du Parti socialiste pour les élections européennes du mois de mai. L’essayiste, créateur de son propre mouvement, Place Publique, a su convaincre le bureau national du PS de lui confier les rênes. Azzeddine Ahmed-Chaouch l’a rencontré. C’est la première fois depuis 1979 que le Parti socialiste se rassemble derrière une liste qui n’est pas la sienne. Pour les élections européennes de 2019, le parti de gauche a décidé de faire confiance à un homme en dehors de leurs rangs : Raphaël Glucksmann. Essayiste engagé, Raphaël Glucksmann a fondé, fin 2018, un mouvement politique, « Place publique ». L’écrivain avait l’ambition de réunir la gauche et les écologistes dans un seul parti unique pour éviter non seulement une déroute aux élections, mais plus largement la disparition de la gauche en tant que telle et de ses valeurs. Il aura finalement été lui-même envoyé au front. Une décision qui ne fait pas que des heureux au sein du Parti socialiste. L’ancien ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a annoncé quitter le parti à la rose. D’autres regrettent que le PS ait choisi de se ranger derrière un outsider plutôt que derrière l’un des leurs. Pour Raphaël Glucksmann, l’heure est désormais à la campagne : il doit maintenant convaincre ou assumer une défaite.