Com’ 2022 : la guerre en Ukraine bouleverse la campagne électorale

Face à l’intensité de l’actualité internationale, on oublierait presque que la France doit élire son prochain président dans moins de deux mois. La guerre en Ukraine met-elle entre parenthèses les dernières semaines de la campagne ? Pour l’heure, aucun candidat n’a demandé de report, mais chacun s’organise et se positionne pour affronter les prochains jours. Chez les Verts, le maître-mot est union nationale. Chez Marine Le Pen, c’est de ne pas polémiquer à propos de l’action d’Emmanuel Macron dans cette crise. Même son de cloche chez Valérie Pécresse. Tandis que pour Éric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan, l’Ukraine n’est pas le sujet de préoccupation des Français. Cette guerre en Ukraine complique toutefois la campagne de trois candidats, réputés pro-Poutine : Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou encore Éric Zemmour. Depuis le début du conflit, ils sont tous les trois rattrapés par leur propos jugés trop complaisants envers Vladimir Poutine.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
4m35

Quotidien

À suivre