Complément d'enquête sur Bolloré : Tristan Waleckx évoque des "pressions" sur ses témoins

Le tribunal correctionnel de Nanterre a rendu son verdict ce mardi 5 juin dans l’affaire qui oppose l’homme d’affaires Vincent Bolloré à la rédaction de France 2. Le tribunal a prononcé la relaxe de la chaîne et du journaliste de Complément d’enquête Tristan Walleckx, jugeant que le documentaire n’était pas "constitutif d’une infraction". Le numéro de Complément d’enquête sur l’empire Bolloré et l’ascension de son patron avait été diffusé en 2016. L’avocat de Vincent Bolloré avait alors lancé une procédure pour "diffamation" et dénoncé un travail journalistique "à charge" contre son client. Le documentaire avait été primé du prix Albert-Londres, haute distinction du journalisme. Tristan Waleckx est sur le plateau de Quotidien et s'il ne peut pas prouver de pressions à son encontre de la part de l'entourage de Vincent Bolloré, il a eu connaissance de sérieuses pressions à l'encontre de ses témoins, appelés à témoigner au procès.
En savoir plus sur Yann Barthes

1m15
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

41s
EXTRACT - Mardi 05/06/18 - 19:50500 jours de Trump à la Maison Blanche en 30 secondesQuotidien
19m
EXTRACT - Vendredi 26/11/21 - 20:40Invité : Jean-Michel Aphatie réagit à l’affaire Nicolas HulotQuotidien
1h09
REPLAY - Mardi 05/06/18 - 19:40Quotidien, deuxième partie du 5 juin 2018Quotidien
39s
EXTRACT - Vendredi 15/06/18 - 20:50Maïtena Biraben : où en est son procès face à Vincent Bolloré ?Quotidien
3m42
7m
EXTRACT - Mercredi 09/12/20 - 20:20Procès des écoutes: comment Nicolas Sarkozy a préparé sa riposteQuotidien