DéZoom : 60 ans de clichés sexistes au Mondial de l’Auto

Emmanuel Macron était ce lundi au Mondial de l’Auto à Paris. C’est devenu un déplacement obligatoire pour le président, tout comme ça l’était pour ses prédécesseurs. Lundi, on avait constaté la quasi-absence de femmes dans les allées du salon et il se trouve que ce n’est pas franchement une nouveauté. En 1959, alors qu’il visite ce qui s’appelait à l’époque le « Salon de l’Auto », Charles de Gaulle est lui aussi uniquement entouré de bonhommes. Pareil pour Georges Pompidou, Valérie Giscard d’Estaing, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy ou encore François Hollande : à chaque visite, un président et une armée d’hommes. Pas vraiment étonnant quand on s’intéresse au marketing déployé pendant des décennies par le secteur de l’automobile. Un marketing sexiste qui faisait de la voiture un symbole de virilité et de puissance.

Quotidien
3m02

Quotidien

À suivre