En Russie, l’information et la désinformation passe aussi par les réseaux sociaux

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les réseaux sociaux sont devenus l’un des premiers moyens d’expressions des Ukrainiens. Dans les rues des villes bombardées, civils et soldats témoignent chaque jour de la situation sur place. En Russie, le gouvernement a bloqué Instagram, restreint l’accès à Twitter et à Facebook et bloqué l’envoi de vidéos sur Tik Tok depuis la Russie. Ce qui n’empêche pas le Kremlin de monter ses propres vidéos à destination des réseaux sociaux ou de faire travailler les influenceurs locaux.

Quotidien
5m

Quotidien

À suivre