Affaire des espions : qu’est-ce que le MICE, la théorie expliquant leur trahison ?

Azzeddine Ahmed-Chaouch a enquêté sur le cas de quatre agents de la DGSE – des "espions" à la française – recrutés en douce par la Chine. Deux d’entre eux ont été placés en détention.L'enquête suit son cours, on s'intéresse ce soir à ce qui a pu les motiver. Peu avant le voyage officiel d’Emmanuel Macron en Chine, en janvier dernier, se joue en coulisses un véritable scandale. Quatre espions de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) sont interpellés par les agents de DGSI (direction générale de la sécurité intérieure). Leur faute ? Ils sont accusés d’avoir été enrôlés par la Chine et d’avoir joué le rôle d’agents-doubles auprès des services français. Face aux révélations de Quotidien, la ministre des Armées, Florence Parly, a confirmé les soupçons de trahison sur trois agents de la DGSE, dont deux ont été placé en détention. Une enquête est actuellement en cours et doit déterminer les raisons pour lesquelles ces agents français ont retourné leur veste. Pour y parvenir, il existe dans le milieu du renseignement une théorie : le MICE. Chaque lettre correspondant à une motivation pouvant pousser un espion à trahir son pays.
En savoir plus sur Yann Barthes

Vidéos similaires