Crise des opioïdes : un bébé accro naît toutes les 25 minutes aux États-Unis

Jeudi soir, Martin Weil présentait la première partie de son grand reportage sur la crise des opioïdes aux États-Unis. Dans le pays de Donald Trump, il y a désormais plus de morts par overdose que par armes à feu. La cause ? La prescription généreuse d’anti-douleurs à base d’opioïdes par les médecins américains. Ces anti-douleurs, s’ils sont efficaces pour soigner les maux chroniques, sont également extrêmement addictifs. Dans le système de santé américain, les médecins qui ont prescrits du fentanyl ou d’autres anti-douleurs aux opioïdes n’ont pas préparé le sevrage de leurs patients, avant de leur retirer leur ordonnance. Aux États-Unis, nombreux sont les patients devenus accros à la suite d’un traitement légal qui se tournent désormais vers le marché noir et le deal pour avoir leur dose. Le Fentanyl, drogue 50 fois plus puissante que l’héroïne, est devenue monnaie courante. Puissante et peu chère, elle se vend à la vue de tous dans les rues de Baltimore, où Martin Weil et Pierre Le Baud ont enquêté.Et si l’addiction touche de très nombreux adultes, elle n'épargne malheureusement ni les jeunes adolescents, ni les enfants, et pas même les nouveaux-nés.