Fiasco du Stade de France : il n’y a pas eu de mort, alors tout va bien ?

Cette semaine, Gérald Darmanin dans le viseur des Britanniques après le fiasco du Stade de France, a tout fait pour se dédouaner. Il a accusé les supporters anglais, les faux billets, la grève du RER B. Il a surtout fait savoir que la situation n’avait finalement pas été aussi dramatique que cela et ça grâce aux forces de l’ordre. Cette technique porte un nom : le sophisme du pire. Ou comment dédramatiser une situation déjà grave en la comparant avec une situation plus atroce encore. Le problème, c’est qu’en France, après les gilets jaunes, la population s’est habituée à un maintien de l’ordre brutal. Au point qu’en dessous d’un œil crevé ou une main arrachée, on considère que la situation n’était pas si terrible.

1m53
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

2m40
11m
EXTRACT - Mercredi 01/06/22 - 19:3019h30 Médias : où est passé le nouveau gouvernement ?Quotidien