La force du montage autour de Bouteflika

On a parlé de Johnny, hier en Algérie mais pas que... Il y avait un voyage officiel, très important. C'était la première visite d'Emmanuel Macron à Alger. Tapis rouge, ciel bleu et fanfare militaire. 11 h Macron arrive et effectivement la fanfare joue exclusivement la Marseillaise, pas d'hymne algérien. Car Macron est accueilli non pas par la président algérien, mais par le premier ministre. Il s'agissait d'un visite express, 12 heures sur place, pour parler business, jeunesse, visas, lutte contre le terrorisme, mais aussi passé colonial. Lorsqu'il était candidat Emmanuel Macron avait utilisé à Alger cette expression, "crimes contre l'humanité", pour qualifier la colonisation. Alors en Algérie, on avait apprécié cette sortie. En France, "crimes contre l'humanité" ça avait crée la polémique. Gerald Darmanin, actuel ministre du budget, à l'époque n'était pas pote avec Macron. Voici ce qu'il écrivait: "Honte à Emmanuel Macron qui insulte la France à l'étranger"... Ah ben justement, il était du voyage, aux premières loges. Et on a donc voulu l'interroger sur son tweet. Ce qui s'appelle de la diplomatie. Extrait de l’émission Quotidien du jeudi 7 décembre 2017 – Partie 2