Le (très) gros budget taxi de Florian Philippot

Après Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen se retrouve également dans le viseur de la CNCCFP. Plus de 800 000€ de dépenses retoquées par la CNCCFP. C’est le montant des dépenses que n’a pas reconnu la commission, estimant que ses dépenses ne pouvaient être justifiés comme des dépenses liées à la campagne présidentielle de Marine Le Pen. Parmi ses dépenses : plus de 16 000euros pour loger son directeur de campagne, David Rachline, dans les beaux quartiers parisiens. Sans parler du très conséquent budget de taxi de Florian Philippot, bras droit de Marine Le Pen, qui équivaut à peu près à deux smics. Par mois. Mais aussi 3653 euros pour les traductions de ses programmes de campagne… réalisées par une société polonaise. Dans le même esprit « made in France », la cheffe frontiste a confié sa communication à un groupe suisse spécialiste de l’extrême-droite pour la coquette somme de 50 000€, avant de faire appel à une autre entreprise. Sans oublier la somme consacrée aux sondages.
En savoir plus sur Yann Barthes

31s
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

2m05
EXTRACT - Jeudi 31/05/18 - 20:27Ofenbach : "Party" en duo avec Hi Levelz, en live pour QuotidienQuotidien
3m48
EXTRACT - Jeudi 31/05/18 - 20:15Comptes de campagne : Marine Le Pen pas très "made in France"Quotidien
4m19
EXTRACT - Jeudi 22/02/18 - 20:15Révélations sur les comptes de campagne de Jean-Luc MélenchonQuotidien
10m
EXTRACT - Mercredi 15/09/21 - 19:3019h30 Médias : Emmanuel Macron, l’hyperactifQuotidien
1m47
3m56
3m20
EXTRACT - Vendredi 04/05/18 - 19:47Les 470 000€ de sondages d'Emmanuel MacronQuotidien
10m