Invité : la Masterclass de Michel Sardou

Quarante-deux ans après son titre « Je ne suis pas mort, je dors », Michel Sardou sort son autobiographie du même titre. 154 pages de confessions écrites sous la forme d’une conversation avec sa mère, l’actrice Jackie Sardou. 154 pages d’analyses de sa propre histoire, de la société actuelle, mais aussi de grands écarts et de coups de gueule. L’occasion pour nous de revenir, avec Ambre Chalumeau, sur les débuts du chanteur. Dans ses toutes premières années de carrière, Michel Sardou était un artiste à contre-courant, n’hésitant pas à interpeller Charles de Gaulle ou Georges Pompidou à une époque où le monde musical préfère parler amourette et joie de vivre. Mais aussi l’occasion de revenir sur son caractère, celui d’un « type qui chante juste, mais qui pense faux », de son rapport à la politique, de ce qu’il déteste de notre siècle, mais aussi de ce qu’il adore, de ses folles rencontres avec les plus grandes stars au détour d’un séjour chez Elizabeth Taylor à Beverly Hills. Ou encore de Johnny Hallyday, leur amitié, puis leur brouille, de ses regrets au cours de sa carrière et de ses grandes fiertés ou encore de son choix de ne plus chanter. On fait la Masterclass de Michel Sardou sur le plateau de Quotidien.

Vidéos similaires