La Brigade : le Bus Palladium, 57 ans de fête et une révolution

Après 57 ans de fête, le Bus Palladium ferme définitivement ses portes de samedi 2 avril. Véritable monument de culture, symbole des nuits parisiennes, le Bus Palladium situé dans le quartier Pigalle avait ouvert en 1965. En 57 ans, il aura vu défiler toutes les plus grandes stars de la scène française, de Johnny Hallyday à Eddy Mitchell en passant par Etienne Daho, Serge Gainsbourg ou les Rita Mitsouko et Salvador Dali. Avant tout, le Bus Palladium c’est le numéro 0 des boîtes de nuit parisienne telles qu’on les connaît aujourd’hui. En 1965, James Arch décide d’ouvrir un club pour les jeunes et les jeunes banlieusards, complètement oubliés des autres clubs parisiens trop chers et trop éloignés. James Arch met alors en place des trajets en bus pour acheminer les jeunes fêtards vers Paris et adapte l’heure de fermeture du Bus Palladium en fonction de l’heure du premier métro pour que tout le monde puisse rentrer chez soi sans avoir à payer un taxi. Une vraie révolution.

4m38
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

3J
1m45
EXTRACT - Mardi 21/06/22 - 13:24Fête de la musique aux auroresJournal de 13 heures
3m02
EXTRACT - Mercredi 23/03/22 - 20:05Marina Abramovic, 736 heures pour l’UkraineQuotidien
1m48
EXTRACT - Vendredi 01/07/22 - 13:23Piano en gare, dix ans de mélodiesJournal de 13 heures
4m56
EXTRACT - Mardi 12/04/22 - 20:04La Brigade : comment la France a fait plier DisneyQuotidien
11m
EXTRACT - Vendredi 10/06/22 - 20:3020h15 Express : à partir de combien d’argent est-on riche ?Quotidien