La France Insoumise de plus en plus fragilisée

La position ambigüe de La France Insoumise face aux attaques terroristes qui ont frappé Israël fragilise grandement le parti d’extrême gauche ces derniers jours. Ce midi, Emmanuel Macron recevait à l’Elysée, lors d’un déjeuner, les différents chefs de partis politiques français. L’occasion pour les journalistes présents à l’entrée de les sonder sur ce sujet brûlant. Pendant ce temps-là, Jean-Luc Mélenchon n’a pas éteint l’incendie hier à Bordeaux, expliquant que les mots choisis par La France Insoumise sont plus « durs » et « graves » que celui de « terrorisme ». La figure majeure du groupe politique appelle toujours à un cessez-le-feu ainsi qu’à des négociations. Un terme rapidement contredit pas Eric Dupond-Moretti. Selon un sondage CSA pour Cnews, 82% des Français désapprouvent la position de Jean-Luc Mélenchon sur l’attaque terroriste du Hamas. Et parmi les Insoumis, certains prennent déjà leurs distances.

Quotidien
4m02

Quotidien

À suivre