La Zone Mazaurette : « How to have sex », le film symptomatique de l’importance du consentement grandissant au cinéma

Pour débuter sa chronique sexe hebdomadaire, Maïa Mazaurette met en lumière une sortie cinéma, le film « How to have sex », lauréat du prix « Un certain regard » à Cannes. Le récit tourne autour des vacances de trois jeunes anglaises, dont l’une d’elle qui est vierge. Elle aimerait alors y remédier, mais tout ne se passe pas comme elle l’avait prévu. Le long-métrage explore le thème du consentement mais sans jugement. Et alors qu'il semble prendre une réelle importance au cinéma, à l’image d’une trend TikTok, qui a permis grâce à ses 30 millions de vues de faire doubler le nombre d’entrées en salle du film « Le Consentement ». Eddy de Pretto, invité de l’émission, pose la première question « sexe » du jour à Maïa Mazaurette. Il se demande pourquoi la masturbation est-elle particulièrement taboue au sein d’un couple. La chroniqueuse démonte les idées reçues sur le plaisir qui devrait être exclusivement réservé à son partenaire, sur une forme de tromperie, ou d’égoïsme. Pendant le confinement, un homme sur quatre, et une femme sur huit ressentaient le besoin de se masturber, sans le dire à leurs partenaires. Géraldine Muhlmann pose la seconde question « sexe » du jour à Maïa Mazaurette. Elle se demande quelle est la proportion d’hommes hétérosexuels à avoir eu une expérience, une envie, ou une réaction homosexuelle. Maïa Mazaurette répond avec des chiffres. Selon un sondage IFOP datant de 2017, la part des femmes qui se déclarent hétérosexuelles est de 93%, mais 2% d’entre elles ont déjà couché avec des femmes. 86% des hommes se déclarent également hétérosexuels, mais 3% d’entre eux ont eu une expérience avec un homme. Des chiffres qui seraient largement sous-estimés.
En savoir plus sur Maïa Mazaurette

Quotidien
5m

Quotidien

À suivre