La Zone Mazaurette : le clitoris est bien plus sensible qu’on ne le pensait

On connait enfin le vrai nombre de terminaisons nerveuses du clitoris. Pendant plusieurs années on pensait que le clitoris comportait 8 000 terminaisons nerveuses. Problème : cette étude se basait en réalité sur des animaux. Il a fallu attendre la récente étude du docteur Blair Peters qui a relevé précisément 10 280 fibres nerveuses au total. Elles sont concentrées essentiellement sur le gland du clitoris. En comparaison, il y en a 18 000 dans une main entière. Cette étude révèle à quel point le clitoris est sensible mais aussi à quel point le corps des femmes reste peu exploré par la science. Le sexe masculin était à l’honneur du côté de l’Angleterre. La chaîne anglaise Channel 4 a diffusé un documentaire sur les discriminations autour de la taille des pénis. Selon une étude, 45 à 68% des hommes aimeraient avoir un pénis plus gros. Or, la perception des sexes masculins a beaucoup évolué selon les siècles. En effet, dans l’imaginaire de la Grèce antique, on pensait qu’avoir un gros pénis entraînait un manque de contrôle sur ses pulsions. Selon Maïa Mazaurette, les câlins après un rapport sexuel, surnommés “l’aftercare” ne sont pas obligatoires et il est tout à fait possible d’avoir envie de partir. Si on n’a pas préparé à l’avance notre excuse, mieux vaut jouer la carte de l’honnêteté et de la transparence tout en restant poli.
En savoir plus sur Maïa Mazaurette

5m

Quotidien

À suivre