La Zone Mazaurette : l’émission « Frenchie Shore » jugée comme pornographique par la ministre de la Culture

Maïa Mazaurette entame sa chronique sexe hebdomadaire en mettant en lumière l’émission « Frenchie Shore », diffusée sur Paramount + et MTV. Un programme de téléréalité lancé le 11 novembre dernier dans l’œil du cyclone de par son contenu jugé comme pornographique par la ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak. Le principe est assez simple, cinq garçons et cinq filles sont réunis dans une villa du Cap d’Agde et encouragés à pratiquer le sexe, sous le regard des caméras. Le programme est interdit aux moins de 16 ans, mais les extraits non-censurés tournent en boucle sur les réseaux sociaux. L’ARCOM semble elle bloquée législativement parlant. Manu Payet, invité de Quotidien, revient sur son cas personnel face à Maïa Mazaurette, précisément sur la période où il n’arrivait pas à avoir d’enfant et qu’il s’est donc goinfré de dattes. Effet vérifié ? Selon la chroniqueuse sexe, et surtout une étude de 2021, les dattes sont en effet considérées comme un traitement fonctionnel pour réduire les risques d’infertilité notamment de par leur potentiel antioxydant. Yamê, invité de Quotidien, se demande pourquoi les relations sexuelles paraissent souvent meilleures sous substances illicites ? Maïa Mazaurette rappelle d’abord les méfaits de la drogue sur l’altération du jugement, ou encore le consentement. Certaines substances sont en effet connues pour lever les inhibitions, et certains complexes. Nathalie Saint-Cricq, invitée de Quotidien ce vendredi, se demande s’il y a des différentiels de comportements sexuels entre les personnes de gauche et de droite le week-end. Maïa Mazaurette explique qu’il est surtout important d’avoir un partenaire qui a de la conversation, et que statistiquement parlant les Français préfèrent les gens d’accord avec eux, soit l’homogamie.
En savoir plus sur Maïa Mazaurette

Quotidien
6m

Quotidien