Le Flash Mode : la montre à 500 000 euros portée par le sultan al-Jaber lors de l’ouverture de la COP28

Comme chaque vendredi, Marc Beaugé est de retour pour sa chronique mode et son fameux Flash Mode. Il revient dans un premier temps sur la très controversée COP28 qui a débuté à Dubaï ce jeudi. Le président de ce sommet international du climat, le sultan al-Jaber, également patron d’une importante entreprise de pétrole, portait durant son discours d’ouverture une montre de la marque suisse Richard Mille. Un modèle spécialement conçu pour Rafael Nadal, d’une valeur de 500 000 euros. Coup de projecteur sur le député et membre du parti républicain aux Etats-Unis, George Santos. Il est également connu pour ses côtés sombres, blanchiment, fraude électorale, ou encore détournement d’argent, et pour ses mensonges à répétition sur sa vie. L’homme politique se retrouve une nouvelle fois au cœur d’une polémique après les révélations de la commission d’éthique de la chambre des représentants qui a rendu son rapport sur ses comptes de campagne. Et on y apprend qu’il a détourné de l’argent pour se payer notamment des abonnements sur la plateforme Only Fans, des injections de botox, mais également des dépenses d’un total de plus de 4000 dollars chez Hermès, et de 6000 dollars chez la marque italienne Ferragamo. L’homme de 35 ans est désormais grandement menacé d’exclusion de la chambre des représentants. Pour conclure son Flash Mode de la semaine, Marc Beaugé aborde un concept peu connu, le « wardrobing ». Une tendance qui consiste à acheter un vêtement sans enlever l’étiquette en le portant pendant plusieurs jours, et à finalement se faire rembourser par l’enseigne en le rendant. Le Figaro s’est interrogé à travers une enquête et certains témoignages cette semaine. Au-delà du côté économique, certains expliquent avoir recours à cette technique afin d’alimenter leur compte Instagram.

Quotidien
5m

Quotidien

À suivre