Le Flash Mode : les brodequins, instrument d’injustice pour les Tirailleurs de 1914-1918

Dans « Tirailleurs », Mathieu Vadepied raconte l’histoire des tirailleurs sénégalais enrôlés par l’armée française pour combattre pendant la Première guerre mondiale. En tête d’affiche, Omar Sy et une belle attention portée aux détails, notamment vestimentaires. On y retrouve la Chechia, célèbre coiffe rouge portée par les tirailleurs dès 1857, mais aussi et surtout les brodequins, bottes réglementaires de l’armée française de l’époque. Bottes inadaptées aux tirailleurs sénégalais dans les tranchées. Ceux qui ont refusé de les porter ont souffert d’engelure, ceux qui les ont portées malgré tout de « compression » ou d’infection. Pendant la période des fêtes de fin d’année, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu aux États-Unis où il a notamment rencontré son homologue américain, Joe Biden. Comme à son habitude depuis le début de la guerre, Volodymyr Zelensky n’a pas quitté sa tenue militaire – sweat-shirt vert olive, treillis, chaussures tactiques – pendant tout son séjour. Un choix qui n’a pas plu à l’éditorialiste star de Fox News, Tucker Carlson. En Iran, où la contestation se poursuit, la mort de Mahmoud Ahmadi, jeune manifestant originaire de l’ouest du pays devient à son tour le symbole de la rébellion. Le régime iranien a refusé de rendre le corps de Mahmoud Ahmadi à sa famille, craignant que ses obsèques ne se transforment en cérémonie populaire et en moment de contestation. Pour lui rendre hommage, très symboliquement, sa famille a donc choisi d’enterrer ses vêtements. La créatrice Vivienne Westwood est morte le 29 décembre dernier à l’âge de 81 ans. Vivienne Westwood était, sans conteste, une artiste à part entière, une créatrice hors pair, une éternelle punk, une infatigable audacieuse.
En savoir plus sur Marc Beaugé

Quotidien
4m55

Quotidien

À suivre