Le grand oral d’Éric Ciotti chez les jeunes Républicains

Qui a dit cette semaine « Je n’ai pas peur des mots, s’il faut parler de grand remplacement, je parle de grand remplacement » ou encore « Je veux un Guantanamo à la française » ? On croirait du Zemmour dans le texte, mais ces phrases ont été prononcées par un autre Éric : Éric Ciotti. Donné avant-dernier dans les sondages pour le Congrès des Républicains, le député des Alpes-Maritimes joue la carte de la provocation et de la droite décomplexée pour s’imposer. Mercredi soir, Eric Ciotti était le premier à passer le grand oral du mouvement des jeunes Républicains. Valentine Watrin, Pierre Caillé et Baptiste Gondouin étaient sur place.

3m32

Quotidien

À suivre