Le Petit Q : le conflit israélo-palestinien s’immisce désormais à Hollywood

Depuis le 7 octobre dernier et les terribles attaques terroristes du Hamas sur le sol israélien, le conflit israélo-palestinien s’est importé dans le monde entier, avec notamment une guerre d’images et une propagande sans précédent via les réseaux sociaux. Aux Etats-Unis, les grandes universités du pays sont gangrénées par des tensions extrêmes entre étudiants pro-palestiniens et pro-israéliens. Mais ce conflit semble également s’être immiscé à Hollywood selon un article du magazine Variety. Melissa Barrera, qui s’est notamment fait connaître à travers la saga d’horreur « Scream », a été mise à la porte pour le 7ème volet. Cet écartement serait dû à un soutien important de l’actrice à la Palestine sur ses réseaux sociaux, pointant du doigt le fait que « les médias ne montrent que le côté israélien » dans ce conflit, et déclarant que l’Etat hébreu était un « territoire colonisé ». La production a clairement expliqué qu’elle n’aurait aucune tolérance pour l’antisémitisme ou l’incitation à la haine ». L’actrice Susan Sarandon, elle, s’est fait remercier par son agence de représentation à la suite de ses propos : « Des personnes ont peur d’être juives en ce moment et commencent à vivre ce que vivent des musulmans dans notre pays ». Enfin, Tom Cruise est lui monté au créneau afin de prendre la défense de son agente, Maha Dakhil, remerciée de son poste de co-directrice des films à la CAA après avoir comparé la situation en Palestine à un génocide.

Quotidien
4m01

Quotidien

À suivre