Les langues régionales n'ont pas dit leur dernier mot

L’enseignement des langues régionales divise le gouvernement. À trois semaines des élections régionales, le sujet est devenu éminemment politique. Tout a commencé avec Paul Molac, député ex-République en Marche, qui se bat depuis dix ans pour que l’enseignement des langues régionales soit mieux reconnu. Il a d’ailleurs déposé une proposition de loi en ce sens, qui a été adoptée début avril. Elle prévoit notamment l’autorisation de l’enseignement dit « immersif ». Autrement dit, elle autorise les enseignants à faire cours principalement dans une langue régionale et non plus en Français. Une idée qui n’a pas plu, du tout, au ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, qui a fait saisir le Conseil constitutionnel, qui a fait censurer la loi. Pour faire pression sur le chef de l’État, Paul Molac a organisé des manifestations partout en France pour défendre l’enseignement des langues régionales.

3m32
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

1m32
EXTRACT - Lundi 31/05/21 - 19:37Le mariage trop secret de Boris JohnsonQuotidien
4m35
EXTRACT - Lundi 31/05/21 - 19:50À Pretoria, Emmanuel Macron et l’oiseau imprévuQuotidien
12m
3m19
EXTRACT - Jeudi 11/11/21 - 19:54Zoom 2022 : faut-il transgresser pour être élu ?Quotidien
12m
EXTRACT - Lundi 07/06/21 - 19:2919h30 Médias : l’été sera-t-il sans Covid ?Quotidien
10m
11m
12m
EXTRACT - Mardi 11/05/21 - 19:3019h30 Médias : faut-il vacciner les enfants et les ados ?Quotidien
11m
EXTRACT - Lundi 21/06/21 - 19:2919h30 Médias : abstention record aux élections régionalesQuotidien
11m
1m56
EXTRACT - Samedi 27/11/21 - 20:09Crise en Guadeloupe : le gouvernement pose la question de l'autonomieLe Journal du week-end