Martin Weill : La crise des Rohingyas

Les humanitaires parlent d’une vraie catastrophe et l’ONU dénonce un nettoyage ethnique. En Birmanie, les Rohingyas, une minorité musulmane, sont persécutés depuis des décennies. Pour certains, c’est un génocide. Mais impossible pour nous de s’y rendre, le pays interdit formellement aux journalistes locaux et étrangers de se rendre dans la zone de l’Aragan, où se trouvent les Rohingyas. Martin Weill a donc contacté Cap Diamond, un journaliste basé au Bangladesh qui est en contact avec des réfugiés Rohingyas. Extrait de Quotidien du 19 septembre / Deuxième partie.