Moment de vérité – Rencontre avec Masih Alinejad, star du mouvement anti-hijab en Iran

Depuis 1979, année de la révolution islamique en Iran, le voile est obligatoire pour les Iraniennes. Aujourd’hui, de nombreuses femmes s’élèvent contre cette loi. Masih Alinejad est à l’origine de ce mouvement de protestation. Aujourd’hui exilée aux États-Unis, elle continue la lutte pour les femmes de son pays. Salhia Brakhlia l’a rencontrée, à New-York. Dès 2012, Masih Alinejad commence à poster sur les réseaux sociaux des photos d'elle, tête nue, dans les rues de son pays, l'Iran. En mai 2017, elle lance le mouvement « White Wenesday » pour inciter les femmes à retirer leur voile et à se filmer, tête découverte. Ce geste, d’apparence anodine en Occident, est un véritable acte de rébellion en Iran où des milliers de femmes sont arrêtées et jugées chaque année pour défaut de voile. À travers tout le pays, l’initiative de Masih Alinejad est reprise et amplifiée. Des centaines de femmes sortent dans la rue, exhibant leur voile au bout d’un bâton, comme un drapeau. Elles sont également nombreuses à s’être filmées marchant dans les rues iraniennes, têtes nues, sous les regards médusés des passants, parfois sous les insultes. Plusieurs d’entre elles ont été placées en détention, mais à travers tout le pays, le mouvement prend de l'ampleur, malgré le silence des autorités, qui ne prend pas le phénomène au sérieux.

Outbrain