"Nous ne sommes pas là pour retirer des vies" : le président du syndicat des gynécologues refuse de pratiquer des IVG

Dans la Sarthe - mais ailleurs en France également - des hôpitaux refusent de pratiquer des avortements, faute de moyens ou par conviction. Plusieurs médecins évoquent leur "clause de conscience" pour justifier leur choix de ne plus pratiquer d'IVG. Pourtant, la loi française garantit un accès à l’IVG pour toutes les femmes, quel que soient leur situation ou leur lieu de vie. Quotidien a enquêté en caméra cachée, avant de rencontrer les acteurs d'un de ces hopitaux, celui du Bailleul, dans la Sarthe. Parmi eux, le Dr. Bertrand De Rochambeau, président du syndicat des gynécologues, qui refuse désormais de pratiquer des avortements. Il a accepté de répondre aux questions de Valentine Oberti.

Outbrain