Les ONG font-elles le jeu des passeurs ? La réponse d'Amnesty International et SOS Méditerranée

Ce jeudi et vendredi, les 28 dirigeants européens se réunissent pour discuter de la question migratoire en Europe. Dans les faits, ce sommet a pour but de se mettre d’accord sur les solutions à apporter à l’accueil des réfugiés en Europe, depuis la mer méditerranée jusqu’à l’examen de leur demande d’asile. Dans la réalité, le sommet risque de tourner au dialogue de sourds entre des pays enclins à accueillir ces réfugiés et les autres, gouvernés par des partis populistes qui ont fait du rejet de toute immigration les fers de lance de leurs campagnes électorales. Au milieu de ces débats se trouvent les ONG de défense des droits humains, qui oeuvrent au quotidien pour accompagner les migrants dans leurs démarches ou qui les récupèrent en pleine mer. On en parle avec deux responsables d’ONG : Cécile Coudriou d’Amnesty International France et Sophie Rahal de l’ONG SOS Méditerranée.

Outbrain