Cet été, évitez de faire l'amour sur la plage, vous aiderez la planète

La moitié des femmes et les deux-tiers des hommes ont déjà eu envie d’essayer. Mais faire l’amour à la plage, ce n’est pourtant pas très écolo. En Indonésie, 0,36 % des débris retrouvés sont des préservatifs. C’est encore loin du pourcentage de bouteilles ou de cannettes récupérées. Le problème : aucun des 27 milliards de préservatifs vendus dans le monde chaque année n’est biodégradable. Pour éviter qu’un animal ne s’étouffe avec, mieux vaut penser à le jeter après l’avoir utilisé comme nous le rappelle, ce vendredi 24 juin, Maïa Mazaurette dans sa chronique.

2m08
Dispo + 30jQuotidien