Profession Président : les "Carabistouilles" d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron était dans l’Orne ce jeudi midi, pour donner une interview exclusive à Jean-Pierre Pernaut, sur TF1. Une interview qui s’est déroulée dans une classe d’une école primaire, sans éclats de voix. S’il ne fallait retenir qu’une chose du discours d’Emmanuel Macron, ce serait sûrement ce mot : "carabistouilles". Le président de la République l’a utilisé en pleine interview, le propulsant direct dans la liste des désormais célèbres "croquignolesque" et autres "perlimpinpin". Les "carabistouilles" du chef de l’État ont tellement fait réagir les réseaux sociaux qu’elles étaient encore en top tweet des sujets les plus discutés sur Twitter en début de soirée. Un macronisme pur jus. Sinon, Emmanuel Macron a aussi débattu sur la Syrie, la grève des cheminots, la grogne des étudiants et le blocage des facs – rappelant, dans une autre tournure dont il a seul le secret qu’il n’y aurait pas "d’examens en chocolat" pour les grévistes – ou encore la situation des retraités, la suppression de l’impôt sur la fortune et la hausse de la CSG. Emmanuel Macron a parlé de (presque) tout, parce que, comme il dit "il ne faut pas raconter de carabistouilles" aux Français.