Profession Président : l’autorité selon Macron

Lors d’un déplacement à Suresnes à l’occasion de la commémoration de l’appel du 18 juin, Emmanuel Macron a sévèrement recadré un jeune adolescent un peu trop familier. "Ça va Manu ?" interroge un jeune garçon, cheveux longs, petite veste en cuir. La provoc’ est bien là, quoiqu’innocente. Emmanuel Macron ne laisse pas passer la familiarité de son visiteur et tranche d’un sévère "C’est Monsieur, ou Monsieur le Président", avant d’enjoindre le jeune homme à passer son bac avant de la ramener. Les images ont fait le tour du monde – littéralement. Dans tous les journaux, on parle de ce jeune garçon tantôt "insolent", tantôt "mutin" ou "provocateur". Sur les réseaux sociaux, l’histoire est relayée à outrance, les uns voyant dans la réponse d’Emmanuel Macron une marque d’autorité, les autres un orgueil démesuré. L’histoire pourrait s’arrêter là : un jeune adolescent mouché par le président. Sauf que le jeune homme en question subit depuis les moqueries et les insultes de ses camarades – et disons le franchement, de tout internet. Alors, l’humiliation publique était-elle nécessaire ?

Outbrain