Quotidien, première partie du 17 octobre 2018

Retrouvez l’intégralité du replay de la première partie de Quotidien du 17 octobre. On parle de la démission de Pascal Pavageau avec Yann Barthès, des coulisses de l’allocution d’Emmanuel Macron avec Salhia Brakhlia et Yann Barthès, de la multiplication des agressions homophobes avec Lilia Hassaine, du « sacré » Jean-Luc Mélenchon avec Azzeddine Ahmed-Chaouch, de Denis Balbir avec Julien Bellver et des JT avec Étienne Carbonnier. Emmanuel Macron s’est exprimé face aux Français mardi soir dans une courte intervention d’une dizaine de minutes très commentée. Salhia Brakhlia a voulu connaître les dessous de cette intervention pour son Moment de vérité. Ces dernières semaines, plusieurs cas d’agressions homophobes dans la capitale ont fait la Une des journaux. Lilia Hassaine fait le point pour son Zoom. Emmanuel Macron s’est exprimé face aux Français mardi soir. On passera sur l’éclairage et sur les notes griffonnées – alors qu’on fait plein de prompteurs de nos jours pour se concentrer sur la bonne nouvelle : Macron nous a entendu, nous tous, les Français ET les journalistes. Démonstration avec Yann Barthès. Pendant les perquisitions qui ont touché son domicile et le siège de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon a répété deux phrases qui ont retenu l’attention : « La République, c’est moi ! » et « Ma personne est sacrée ». Mais est-ce tout à fait vrai ? Azzeddine Ahmed-Chaouch a enquêté. Invité sur le plateau de TV Mag mardi, le commentateur sportif Denis Balbir s’est dit « contre » les femmes commentatrices pour les rencontres sportives, notamment en football. Sauf qu’il est loin d’être le seul à dire la même chose. Julien Bellver fait le point pour son 20h Médias. Et enfin, Etienne Carbonnier nous parle des JT pour son Mercredi Canap.