Quotidien, première partie du 20 novembre 2018

Retrouvez l’intégralité du replay de la première partie de Quotidien du 20 novembre. On parle d’Emmanuel Macron au pays des Belgesavec Yann Barthès, on fait le point sur l’arrestation du patron de Renault-Nissan avec Salhia Brakhlia, on décrypte les fake des gilets jaunes avec Lilia Hassaine, on s’interroge sur la proposition d’un député de « franciser » les prénoms des immigrés avec Azzeddine Ahmed-Chaouch, on parle de la Maison Blanche et des journalistes avec Julien Bellver et Etienne Carbonnier nous fait le débrief des émissions de Noël à la télé. Le président de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est incarcéré au Japon pour des soupçons de fraude fiscale. Le FISC japonais le soupçonne d’avoir dissimulé une partie de ses revenus. On en parle avec Salhia Brakhlia dans son Moment de vérité. Sur les réseaux sociaux, le mouvement des gilets jaunes écrivent et relaient de très nombreux appels à la mobilisation, mais aussi… de très nombreux fake. Lilia Hassaine fait le point pour son Zoom. Le député Les Républicains Julien Aubert a eu une idée pour les immigrés arrivant en France : leur faire prendre un prénom dit « français ». On en parle avec Azzeddine Ahmed-Chaouch pour son Chaouch Express. Pour son 20h Médias, Julien Bellver revient sur la crise entre la Maison Blanche et le journaliste de CNN Jim Acosta. Pour son Mardi Canap, Etienne Carbonnier a regardé TF1, le JT avec les Miss France mais aussi l’émission de Noël, « Mon plus beau Noël ».

En savoir plus sur Yann Barthes