Quotidien, première partie du 4 avril 2019

Retrouvez l’intégralité du replay de Quotidien du 4 avril. On parle des simulations d’attaques terroriste avec Salhia Brakhlia, de la nouvelle arrestation de Carlos Ghosn avec Lilia Hassaine, du n’importe quoi de Donald Trump avec Yann Barthes, de la pollution provoquée par les avions avec Azzeddine Ahmed-Chaouch, de la tête de liste LFI Manon Aubry avec Julien Bellver et on fait un tour du côté des Foufous de l’Assemblée avec Etienne Carbonnier. Afin de se préparer au mieux à toute éventuelle attaque terroriste sur le sol français, les forces de l’ordre ont recours à des simulations grandeur nature. Mercredi 3 avril, un exercice anti-terroriste était organisé à Annecy, dans une école maternelle. Les équipes de Quotidien y étaient, Salhia Brakhlia débriefent dans son Moment de vérité. Carlos Ghosn a de nouveau été arrêté ce jeudi 4 avril, après seulement un mois de liberté. L’ancien PDG de Renault-Nissan a passé trois mois en prison au Japon pour fraude fiscale, soupçonné d’avoir dissimulé 38 millions de dollars à la justice japonaise. On en parle avec Lilia Hassaine dans son Zoom. Alors non, le père de Donald Trump n’est pas Allemand, il est né à New-York en 1905. Peu importe ce qu’assure son fils, le président des États-Unis, qui a manifestement confondu son père… et son grand-père. Comment gérer cette « erreur » quand on est journalistes ? En se rassurant comme on peut. Démonstration avec Yann Barthès. De plus en plus la question se pose : l’avion étant le moyen de transport le plus énergivore, faut-il renoncer à se déplacer par la voie des airs ? On en parle avec Azzeddine Ahmed-Chaouch dans son Chaouch Express. Manon Aubry est la tête de liste La France Insoumise pour les élections européennes. Peu connue du grand public, elle a entrepris un marathon médiatique pour pallier à son déficit de notoriété. Radio, télévision, presse écrite, Manon Aubry a multiplié les interviews, jusqu’au JT de 13h de TF1 ce week-end. Son portrait lui a tellement plus qu’elle a décidé de le mettre en avant sur son compte Twitter… en supprimant les parties un peu trop critiques à son goût. On en parle avec Julien Bellver. Aujourd’hui, c’est jeudi ! Comme tous les jeudis, Étienne Carbonnier est allé faire un tour du côté de l’hémicycle pour voir ce que trafiquent nos petits Foufous de l’Assemblée.