Quotidien, première partie du 4 décembre 2018

Retrouvez l’intégralité du replay de la première partie de Quotidien du 04 décembre. On accorde la majorité de cette partie aux gilets jaunes : des responsables politiques reçus à Matignon avec Yann Barthès, aux annonces d’Edouard Philippe avec Lilia Hassaine, en passant par l’engagement des policiers avec Azzeddine Ahmed-Chaouch. On s’intéresse à l’histoire des révoltes populaires avec Salhia Brakhlia et la star des gilets jaunes avec Julien Bellver. Peut-on vraiment comparer mai 68 au mouvement des gilets jaunes, comme on l’entend depuis le début du mouvement ? Salhia Brakhlia est allé questionner un historien pour son Moment de vérité. Depuis le début de la contestation, les gilets jaunes ont fait de Facebook leur principal moyen de communication. Eric Drouet, l’une des figures du mouvement, a ainsi voulu connaître l’opinion des gilets jaunes sur les annonces du gouvernement. On en parle avec Lilia Hassaine dans son Zoom. Depuis le début du quinquennat, Emmanuel Macron et son gouvernement sont comme des petits bolides : ils foncent, tout droit, super vite et sans jamais s’arrêter. Et puis les gilets jaunes sont arrivés, et il a bien fallu mettre un coup de frein. On en parle avec Yann Barthès. Au-delà de leur engagement professionnel, les policiers peuvent-ils être d’accord avec les revendications des gilets jaunes ? Azzeddine Ahmed-Chaouch est allé leur poser la question pour son Chaouch Express. Si le mouvement des gilets jaunes peine à se trouver des leaders qui font l’unanimité, certains de ses membres ont d’ores et déjà obtenue une grande popularité. C’est le cas de Jean-François Barnaba, régulièrement invité sur les plateaux de télé et sur les radios. On en parle avec Julien Bellver pour son 20h Médias. Après Chasse & Pêche, après Mon plus beau Noël, après les Reines du Shopping, Etienne Carbonnier s’intéresse aujourd’hui à Beauty Match, l’émission où des influenceuses beauté relookent des quidams dans son Mardi Canap.