Quotidien, première partie du 2 octobre 2019

Retrouvez l’intégralité du replay de la première partie de Quotidien du 2 octobre. On parle de la grande manifestation des policiers avec Salhia Brakhlia, des restrictions pas toujours logiques d’Instagram avec Valentine Oberti, Yann Barthes a trouvé le maître d’Emmanuel Macron en matière de citations, Azzeddine Ahmed-Chaouch est toujours à Rouen pour suivre les suites de l’incendie de l’usine de Lubrizol, Julien Bellver décrypte la polémique Zemmour dans les médias et Étienne Carbonnier fait un point « les aprems de France Télé ». Ce mercredi 2 octobre, les policiers ont manifestés à Paris à l’appel de plusieurs syndicats. Cette « marche de la colère » est une première depuis 2001, dernière date à laquelle l’ensemble des syndicats avaient appelé à manifester. Les forces de l’ordre dénoncent un « ras le bol » général et la dégradation de leurs conditions de travail. Salhia Brakhlia a suivi la manifestation pour son Moment de vérité. Instagram n’est-il pas capable de différencier une petite fille d’un petit garçon aux cheveux longs ? C’est la nouvelle polémique qui secoue le réseau social après que plusieurs photographies de petits garçons ont été censurées après leur publication, Instagram les ayant pris pour… des petites filles torse-nu. C’est le Zoom de Valentine Oberti. Emmanuel Macron était à Strasbourg pour le 70e anniversaire de la création de l’Union européenne. Il a tenu trois discours, bourrés de citations, comme ça son habitude. Problème, le président s’est, cette fois, heurté à plus fort que lui. Six jours après l’incendie de Lubrizol, Azzeddine Ahmed-Chaouch est à Rouen pour son Chaouch Express, où l’inquiétude des habitants a laissé place à une profonde colère. Mardi 1er octobre, un nouveau hashtag s’est retrouvé dans les tweets les plus partagés : « #JesoutiensZemmour ». Un hashtag de soutien au polémiste Eric Zemmour, sous le feu des critiques après ses propos tenus à la Convention de la droite. Qui se cache derrière cet élan de soutien ? On en parle avec Julien Bellver dans son 20h Médias. Aujourd’hui dans son Canap, Étienne Carbonnier a regardé 90’ Enquêtes.