Quotidien, première partie du 2 septembre 2019

Retrouvez l’intégralité du replay de Quotidien du 2 septembre. Pour cette rentrée, on s’offre un nouveau parrain de choix : Jean-Jacques Goldman ! Et on revient vite aux choses sérieuses avec la dédicace de Nicolas Sarkozy à Nice suivie par Salhia Brakhlia, la croisière réac’ de Valeurs Actuelles décryptée par Valentine Oberti, le retour du rebelle Laurent Wauquiez avec Yann Barthès, on fait un gros point homophobie dans le foot avec Azzeddine Ahmed-Chaouch, on parle de la polémique Yann Moix avec Julien Bellver et de la rentrée des écoliers avec Étienne Carbonnier. Après Catherine Deneuve, après Vanessa Paradis, après Olivier Giroud, Quotidien s’est trouvé un nouveau parrain cette année : Jean-Jacques Goldman. L’ancien président de la République poursuit son Tour de France pour dédicacer son dernier livre, Passions. La semaine dernière, c’est dans une librairie de Nice que Nicolas Sarkozy a salué près de 400 personnes venues spécialement pour le voir. Une tournée aux airs de nostalgie et de retour en politique. Et si vous déboursiez jusqu’à 2890€ pour passer 10 jours à bord d’un navire de croisière, pour silloner la Méditerranée de Savone à Lisbonne, en compagnie de la rédaction du magazine Valeurs Actuelles ? Laurent Dandrieu, rédacteur en chef « culture », Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction, François d’Orcival, Charlotte d’Ornellas, chroniqueuse chez Pascal Praud sur CNews, Louis de Raguenel et Denis Tilinac – auteur de « Du bonheur d’être réac » - seront tous de la partie. Après avoir été terrassé aux élections, Laurent Wauquiez a décidé de prendre du recul. Naïvement, on s’était dit qu’il prendrait VRAIMENT du recul, au moins UN AN. Et en fait, non. La ministre du Sport l’avait promis, elle est passée à l’offensive : en une semaine, quatre match ont été interrompus pendant plusieurs minutes après des chants ou des banderoles homophobes dans les stades. Azzeddine Ahmed-Chaouch a assisté au match Nice-Marseille, interrompu pendant douze minutes après le déploiement de plusieurs banderoles homophobes. À la fin de la rencontre, il est allé interroger les supporters et les joueurs. C’est la grosse polémique de la rentrée : Yann Moix est au cœur d’un scandale à multiples facettes depuis la sortie de son dernier livre, « Orléans ». Ouvrage dans lequel il raconte en détail les violences qu’il aurait subi dans son enfance. Problème : peu après la parution du livre, le père de Yann Moix monte au créneau pour démentir ces violences. Quelque jours plus tard, c’est au tour du frère de l’auteur, Alexandre Moix, de sortir du silence et de dénoncer un frère « bourreau ». L’Express enfonce le clou la même semaine en publiant les dessins et articles antisémites et négationnistes écrits par Yann Moix lui-même. L’auteur plaide « une erreur de jeunesse », jusqu’à ce que Le Monde révèle ses amitiés avec des cercles d’extrême-droite jusqu’en… 2013. Face à la polémique, Yann Moix s’est rendu sur le plateau d’On n’est pas couché le 30 août, pour faire un « mea culpa » qui peine à convaincre. Lundi 2 septembre, c’était la rentrée pour 12 millions d’élèves aujourd’hui. Alors forcément, sur les chaînes d’infos, tout le monde était dans les starting-blocks pour ne rien rater de cette reprise. Et surtout pas CNEWS, qui s’est incrusté dans une famille, caméra à l’épaule, pour venir réveiller la petite Iris à 6h34.