Quotidien, première partie du 22 juin 2020

Retrouvez l’intégralité du replay de la première partie de Quotidien du 23 juin 2020. On parle des tensions autour de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye avec Salhia Brakhlia et de la mobilisation anti-Trump des fans de K-pop avec Lilia Hassaine. Azzeddine Ahmed-Chaouch s’intéresse au manque d’autorité de l’Organisation mondiale de la Santé et Paul Larrouturou s’intéresse à la campagne d’Agnès Buzyn, désormais appelée « Bouteflika » par son propre camp. Depuis sa prise de fonction, la porte-parole du gouvernement est régulièrement la cible d’attaques et de critiques. Pourquoi Sibeth Ndiaye cristallise-t-elle tant les tensions ? Salhia Brakhlia nous en parle dans son Moment de vérité. Les fans de K-pop sont-ils plus forts que Donald Trump ? Ce week-end, le président américain donnait son premier meeting depuis des semaines, la crise du coronavirus ayant mis un frein à la campagne électorale. Ce qui devait être un retour triomphant s’est finalement terminé en un petit rassemblement : sur les 19 000 personnes prévues, seules 6200 étaient effectivement présentes. La faute à une campagne orchestrée par de nombreux fans de K-pop. Lilia Hassaine nous en dit plus dans son Zoom. L’Organisation mondiale de la Santé a une nouvelle fois alerté sur le danger de la pandémie de coronavirus. Pourtant, à Paris et ailleurs, on recommence à faire la fête comme avant. Azzeddine Ahmed-Chaouch pose la question : pourquoi tout le monde se fout de ce que raconte l’OMS ? Le second tour des élections municipales se tiendra le 28 juin prochain et, à Paris, la candidate de la majorité peine à se faire voir, ou entendre. Au point que dans sa propre équipe, on la surnomme désormais « Bouteflika », du nom de l’ancien président algérien. Paul Larrouturou l’a retrouvée sur un marché du 12ème arrondissement de la capitale.

En savoir plus sur Yann Barthes