Rentrée politique : Marine Le Pen peut-elle faire front ?

Comme chaque année depuis cinq ans, c’était à Brachay, dans l’Est de la France, un village où le FN enregistre ses meilleurs scores que Marine Le Pen a entamé son discours de rentrée. Pour rappel, l’an dernier, ça ressemblait à un village bondé, des militants euphoriques et puis surtout des slogans visionnaires, comme « Marine sauve la France ». Si déjà, elle pouvait sauver son parti... Parce que cette année, ce n’était pas la même ambiance. Il faisait moins beau, il y avait moins de monde. Et puis, on n’a pas entendu le même refrain. Du coup, on a sorti un nouveau slogan « En avant pour un nouveau front » avec une belle boussole, ça peut toujours servir... Alors depuis la défaite à la présidentielle, elle est doublée par tout le monde : par Mélenchon qui parle plus fort qu’elle, par Wauquiez qui assume une droite, très à droite. Du coup, là, c’est la RE-FON-DA-TION. Donc elle a parlé de nouveaux sujets... un programme tout neuf - Extrait de Quotidien du 11 septembre 2017