Zoom : à quoi sert la "dissuasion nucléaire" ?

Ce week-end, face à un front européen uni, Vladimir Poutine a annoncé mettre en alerte ses forces de dissuasion. Comprendre ses capacités nucléaires. Très vite, le mot « dissuasion » s’est transformé en « menace nucléaire », donc en une possible attaque de la Russie. Le principe même de la « dissuasion », c’est donc de rappeler qu’on possède l’arme nucléaire et qu’on peut s’en servir pour provoquer des dégâts considérables. La Russie, tout comme la France, fait partie des 5 pays du monde à posséder officiellement et légalement l’arme nucléaire. La Chine, les États-Unis et le Royaume-Uni ferment la boucle. Tout comme les Russes, les autres possesseurs de l’arme nucléaire aiment à rappeler de temps en temps qu’ils ont des réserves d’ogives nucléaires à disposition. En France, la dernière utilisation nucléaire date de 1995. À l’époque, Jacques Chirac poursuit ses essais dans le Pacifique et s’attire les foudres de la communauté internationale. Malgré les tensions politiques, la France ne renoncera jamais à l’arme nucléaire afin de préserver son pouvoir. En 2022, la Russie est le pays possédant le plus gros arsenal nucléaire du monde : près de 6000 ogives – un peu plus que les États-Unis – et surtout un missile nucléaire ultra puissant sobrement baptisé « Satan 2 ».

4m20
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires

4m09
EXTRACT - Mardi 15/03/22 - 19:55Qui sont les oligarques qui entourent Vladimir Poutine ?Quotidien
11m
EXTRACT - Mardi 08/03/22 - 19:3019h30 Médias : l’Europe doit-elle se passer du gaz russe ?Quotidien
12m
EXTRACT - Jeudi 03/03/22 - 19:3019h30 Médias : jusqu’à quand Kiev pourra-t-elle tenir ?Quotidien
11m