Zoom : comment Éric Zemmour entend manipuler l’opinion avec ses "Francocides"

Éric Zemmour faisait sa rentrée ce week-end lors de ses universités d’été. Comme à son habitude, le polémiste a longuement discouru sur ses thèmes de prédilection, de l’immigration à l’endoctrinement en passant par le grand remplacement. Rien de nouveau sous le soleil, ou presque : ce week-end, Éric Zemmour a utilisé à volonté un terme nouveau, celui de « francocide ». Au même titre que le « féminicide » désigne un crime perpétré contre les femmes parce que ce sont des femmes, Éric Zemmour estime qu’il existe aujourd’hui des « francocides » contre des Français parce qu’ils seraient Français. Le problème étant que le terme « féminicide » s’appuie sur des décennies de recherches universitaires qui ont prouvé que la violence des hommes sur les femmes était récurrente, systémique et mondiale. Le « Francocide » invoqué par Éric Zemmour ne repose sur… rien. A l’inverse du terme féminicide qui a été créé pour dénommer un phénomène bien réel, le polémiste a inventé le mot de « francocide » pour le rendre réel. Il n’a d’ailleurs aucun problème à reconnaître qu’il cherche à manipuler l’opinion.

3m53
Dispo + 30jQuotidien