Sam Karmann : " Rester sincère, être au plus près de ce qu'on est... "

Voir le site Faites-Court !

FAITES-COURT ! Sam Karmann : « Rester sincère, être au plus près de ce qu’on est… »
Par etf1|Ecrit pour HD1|2015-03-19T21:06:00.000Z, mis à jour 2015-03-19T22:07:40.000Z

Sam Karmann, acteur et réalisateur, sera l'un des membres du Jury de " FAITES-COURT ! ", la 1ère édition du prix du court-métrage conjointement organisée par HD1 et Le Film Français. Pour avoir reçu une Palme d'or, un Oscar et un Bafta pour sa première réalisation (sous la forme d'un... court-métrage !) nous explique les raisons qui l'ont poussé à rentrer dans cette aventure qui lui tient à coeur.

En quoi le court-métrage a-t-il changé votre vie ?

Mon premier court-métrage Omnibus a connu un succès fou avec une Palme d'or, un Oscar et un Bafta ! Pourtant, c'était un film de potes, réalisé sans plan de carrière. Un film à chute de surcroît, alors que pour beaucoup, cela ne se fait pas en court-métrage. Je n'ai donc pas été considéré comme un esthète du genre, mais j'assume ! C'était une belle porte d'entrée pour le long-métrage, ce qui ne m'a pas empêché de retourner au court un peu plus tard.

En quoi une telle initiative est-elle importante ?

La société est tellement anxiogène et centrée sur le profit... Heureusement, certaines personnes se détournent de cette vision et choisissent de vivre leur passion. Combien aujourd'hui rêvent d'être réalisateurs, acteurs, scénaristes ? Il faut les encourager. Le gagnant aura fait un vrai film de cinéma en six minutes, ou alors aura une idée imparable sur le thème imposé... Ce sera à nous de le décider !

Que faut-il pour réussir un bon court-métrage ?

Rester sincère, être au plus près de ce que l'on est. Les réalisateurs ne devront pas partir avec l'idée d'être efficaces ou de suivre un courant, de faire «à la manière de». Mais attention, cela ne veut pas dire que nous n'avons pas de références. Créer n'est jamais que recréer. Nous sommes le produit de nos influences !