Gossip Girl : pourquoi Leighton Meester ne parle-t-elle jamais de sa fille ?

Voir le site Gossip Girl

Leighton Meester pour BelloMag
Par A.D|Ecrit pour NT1|2017-06-09T13:19:28.505Z, mis à jour 2017-06-09T13:20:31.311Z

Après l'arrêt de la série Gossip Girl, Leighton Meester, aka Blair Waldorf, s'est concentrée sur des projets plus personnels comme se lancer dans la musique. Elle s'est également mariée et a mis au monde une petite fille, Arlo Day, en 2015. Mais l'actrice refuse qu'on la cantonne à son rôle de mère.

Lors du gala Women in Hollywood en 2014, Jennifer Garner lançait à l'assistance, non sans ironie dans la voix : « C'est marrant parce que cette année je fais la promotion de deux films, et Ben (Affleck, son époux à l'époque, ndlr) ne fait la promotion que d'un, mais lors des interviews les journalistes me demandent toujours comment je fais pour trouver l'équilibre entre mon rôle de mère, à la maison, alors que personne ne pose ce genre de question à Ben sur son rôle de père. Pourtant, il est aussi un parent comme moi... mais lui c'est un homme ». Une façon pour l'actrice de dénoncer le sexisme ambiant à Hollywood, et une façon de s'affranchir des étiquettes.

Leighton Meester est sur la même longueur d'ondes que Jennifer Garner quand il s'agit de ne pas se laisser enfermer dans un rôle précis : celui de mère. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'actrice ne parle presque jamais de sa fille née en 2015 de son union avec Adam Brody, Arlo Day. Elle l'a d'ailleurs confié lors d'un entretien avec Refinery 29  : « Je suis très fière de cette partie intime de ma vie, mais je suis aussi très fière de la série dans laquelle je joue en ce moment (Making History, ndlr) et du travail que je fais ».

Féministe, tout comme Blake Lively

La comédienne, connue pour son personnage ambitieux Blair Waldorf dans la série Gossip Girl, ne mâche pas ses mots sur la perception qu'a la société, notamment à Hollywood, des femmes. « Tu es soit une ingénue, soit une icône, soit une mère. Tu n'as rien entre ces lignes », dénonce-t-elle dans cet entretien. Or, pour Leighton Meester, une femme n'a pas à être réduite à son rôle de mère. « Pour un tas de gens, la route attendue est la suivante : un homme et une femme se rencontrent, ils se marrient, ils ont un enfant. Mais entre toutes ces périodes, il y a tellement de choses que font les femmes ». Et Leighton Meester, fervente féministe tout comme son amie Blake Lively, affirme d'ailleurs que ces stéréotypes se retrouvent lorsque l'on est actrice. « On a souvent des héros avec pas mal défauts qui sont le personnage principal de séries, mais une héroïne avec des défauts ? On va la dépeindre sous un jour très différent : elle sera considérée davantage comme une sal***, et s'il s'avère qu'elle est plus âgée, c'est pire », analyse la comédienne.

Leighton Meester préfère donc parler de l'avancement de la cause des femmes plutôt que de sa progéniture. « L'idée qu'on ne peut pas faire confiance à une femme qui est au pouvoir ou qui veut obtenir le pouvoir est tellement enracinée dans la tête des gens », estime l'actrice. « On est convaincu qu'une femme ne peut pas devenir présidente, et qu'on peut la critiquer pour sa personnalité, ses imperfections, ses vêtements, sa coiffure, son rire... c'est ridicule ! », s'indigne la comédienne. Ne pas parler de sa fille lors d'interview est donc un moyen pour elle de lutter contre les préjugés.

VIDEO. Redécouvrez les replats de la saison 8 de Vampire Diaries !